Les retraités peuvent être bénévoles sans aucune conséquence pour le versement de leur pension de vieillesse dans la mesure où ces activités ne donnent lieu à aucune rémunération, même s'il était salarié de l'association avant son départ à la retraite.

 

Les indemnités forfaitaires versées au retraité bénévole doivent correspondre exactement au remboursement des frais réels engagés par le bénévole et sont soumis à justificatifs.

 

L'activité exercée par le bénévole peut être rémunérée à condition que le retraité n'ait pas exercé son activité professionnelle dans le même organisme et que la rémunération annuelle soit inférieure à 4 fois le SMIC mensuel.

 

En cas de préretraite, le bénévole n'est pas privé du versement de sa préretraite à condition que l'activité bénévole ne constitue pas un moyen d'éviter l'embauche d'un salarié.